L’affacturage paneuropéen

L’affacturage paneuropéen consiste pour une entreprise européenne à faire profiter des prérogatives dont elle bénéficie auprès de son factor à ses jeunes filiales siégeant dans un autre pays d’Europe. Elles disposeront ainsi de liquidités nécessaires pour faire tourner leur organisation grâce au financement de leurs factures non échues, et ce, bien qu’elles n’aient pas encore établi une bonne crédibilité comptable.

 

Présentation de l’affacturage paneuropéen

Une entreprise française ou européenne fraîchement créée qui possède des factures n’ayant pas encore été payées par ses clients peut nécessiter d’un fonds de trésorerie pour tourner. Elle a toutefois la possibilité de demander à un factor de reprendre ses créances et de les gérer à sa place si elle ne peut pas patienter jusqu’à leur échéance. En contrepartie cet affactureur lui accordera le montant des factures minoré de ses frais. Présenté ainsi, le factoring semble être anodin, toutefois ce prestataire se base toujours sur la renommée et sur la santé financière de l’entreprise avant d’accepter les factures qu’elle lui présente.
Cette jeune société a ainsi peu de chance de profiter de ses services sauf si elle a recours à l’affacturage paneuropéen. Elle doit dans ce cas être la filiale d’une autre compagnie française ou européenne qui, elle, dispose d’une bonne réputation financière. De cette manière, elle aura l’opportunité de bénéficier des mêmes services de factoring que sa maison-mère.

 

Comment fonctionne l’affacturage pan européen ?

L’affacturage paneuropéen concerne les compagnies qui souhaitent bénéficier des mêmes conditions d’affacturage de leur maison mère. Les groupes d’entreprises décident même souvent de centraliser leurs créances pour permettre à leurs dirigeants d’avoir une appréciation globale de leur trésorerie.

L’affactureur aura ainsi en charge de financer le conglomérat en contrepartie du montant des factures qui feront l’objet d’un affacturage paneuropéen, et ce, en appliquant les mêmes règles à toutes ses sociétés. Par ailleurs, ce sont souvent des factors partenaires qui travaillent dans le pays d’implantation de chaque entreprise qui assureront le recouvrement de ces créances.

 

Les différents types d’affacturage paneuropéens

Les entreprises qui ont recours à l’affacturage pan européen ont souvent le choix entre les deux modes de relation suivants avec leur factor : l’affacturage confidentiel également connu sous le nom d’affacturage discret ou l’affacturage allégé.

L’affacturage confidentiel consiste pour une compagnie à continuer à recouvrir les factures de ses clients sans qu’elle les mette au courant de son contrat avec son affactureur. Elle lui remettra la somme qui lui est due après leur encaissement.

Dans le cadre d’un affacturage paneuropéen allégé, l’entreprise gère en partie son poste clients en recouvrant ses factures, mais d’un autre côté, c’est le factor qui assurera leur encaissement et qui les garantira contre les impayés.

 

Les avantages de l’affacturage pan européen

  • L’affacturage pan européen permet au conglomérat de disposer de liquidités quand le factor avance le montant des factures de ses entreprises.
  • Il renforce la renommée des jeunes filiales auprès de leurs partenaires financiers.
  • Un factor unique agit pour le compte de tout le groupe. Une seule interface en ligne est ainsi mise à la disposition de ses dirigeants pour qu’ils y gèrent leurs transactions.
  • Les décideurs connaissent la situation des factures de leurs filiales en temps réel.

 

Le coût de l’affacturage

Une convention d’affacturage pan européen est conclue pour une année au moins entre le factor et le groupe d’entreprises. C’est dans ce contrat que les parties détermineront les conditions de l’affacturage comme le taux de financement annuel par exemple, la commission de l’affactureur ainsi que son forfait mensuel. Enfin, ce dernier cède rarement l’intégralité du montant des factures qui lui sont remises. Il peut aussi arriver qu’un certain délai s’écoule entre la demande de financement et le virement des fonds.

 

Quelles sont les entreprises qui peuvent avoir recours à l’affacturage paneuropéen ?

Les factors imposent souvent que la maison mère et ses filiales aient un chiffre d’affaires minimum avant de leur proposer un contrat d’affacturage pan européen. Il est également indispensable que les entreprises du groupe se trouvent sur le territoire européen.

Comparez les devis gratuitement et sans engagement
secure sft SSL

En continuant, vous acceptez nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.

Connu parmi, entre autres:
La Tribune Logo Elsevier Logo
Maintenant seulement par ce site Livre blanc GRATUIT TEMPORAIREMENT:

8 Factoring essentiel

Do’s & Don’ts
Lire plus