Affacturage non géré : comment ça marche ?

Si l’affacturage non géré ressemble, à bien des égards, aux offres d’affacturage traditionnelles, il présente toutefois des spécificités dont vous devrez tenir compte. En effet, cette solution de financement non géré vous permet de bénéficier d’une avance de trésorerie, tout en gardant la main sur vos relations clients. Découvrez le principe, le mode de fonctionnement et les avantages de l’affacturage non géré, aussi connu sous les termes d’affacturage délégué ou semi-confidentiel.

 

Qu’est-ce que l’affacturage non géré ?

Contrairement à l’affacturage géré, la méthode d’affacturage non géré reprend les principes essentiels de l’affacturage classique. En optant pour cette solution de financement, vous transmettez les factures des clients de votre entreprise à une société d’affacturage, qui vous fournit en retour l’avance de trésorerie correspondante. Toutefois, l’affacturage semi-confidentiel présente une spécificité majeure : vous conservez la gestion de votre portefeuille d’entreprise, et notamment de votre poste client. Vous restez donc en charge de l’encaissement des factures, des relances et des recouvrements.

 

Affacturage non géré : quel mode de fonctionnement ?

L’affacturage notifié non géré repose sur 4 étapes simples. Dans un premier temps, vous facturez l’un de vos clients pour l’achat d’un produit ou la réalisation d’un service. Vous transmettez ensuite la facture à votre société d’affacturage, qui vous verse la quasi-totalité du montant dans les plus brefs délais (sous 24 à 48 heures, en moyenne). Dans un troisième temps, vous assurez le recouvrement de la somme due par votre client. Vous encaissez enfin le montant total sur un compte bancaire spécifique, que vous partagez avec votre société d’affacturage.

 

Le coût de l’affacturage non géré

Le coût de l’affacturage délégué dépend de plusieurs facteurs, à commencer par le chiffre d’affaires enregistré par votre entreprise. Il vous faudra notamment tenir compte des commissions de service, qui peuvent faire l’objet d’un taux fixe, variable ou d’un montant forfaitaire. Il vous faudra également vous renseigner sur les commissions de financement, dont le montant peut varier d’une société d’affacturage à l’autre. Enfin, si vous optez pour le financement non géré, il vous faudra vous doter d’une police d’assurance adaptée pour vous prémunir contre les factures impayées.

 

Quels sont les avantages pour les entreprises ?

L’affacturage notifié non géré présente des avantages évidents pour les entreprises, mais aussi pour leurs clients et leurs fournisseurs. Cette méthode de financement vous permet en effet d’alimenter votre trésorerie et de limiter les conséquences négatives, parfois fatales pour les petites structures, d’une facture impayée. Par ailleurs, l’affacturage délégué vous permet de conserver la maîtrise de vos relations avec la clientèle de votre entreprise, tout en la notifiant d’une intervention tierce : celle de votre société d’affacturage. D’une façon générale, l’affacturage non géré contribue à fluidifier la trésorerie de votre entreprise, et vous offre une vue d’ensemble sur les paiements en cours.

 

L’affacturage non géré est-il fait pour votre entreprise ?

L’affacturage semi-confidentiel met l’accent sur le volet du financement, tout en limitant celui de la gestion du portefeuille clients. Cette solution se révélera donc particulièrement avantageuse pour les entreprises qui souhaitent alimenter leur besoin en fonds de roulement, tout en conservant la maîtrise de leurs relations clients. Vous disposez déjà d’un service client et/ou d’un département comptable efficace(s), et vous souhaitez financer la trésorerie de votre entreprise ? L’affacturage non géré est peut-être fait pour vous : comparez les offres des différentes sociétés d’affacturage avant d’opérer votre choix final !